Là où l’histoire se termine

J’ai commencé cette lecture en connaissant déjà l’auteur, passionné de littérature française et de Proust en particulier, ses romans précédents avaient déjà montré son talent.
Récompensé par le prix Strega en 2012, je retrouve Alessandro Piperno avec grand plaisir pour son « Là où l’histoire se termine ».
Tout commence avec le destin d’un famille et des familles qui croisent leurs chemins.
La narration précise et les innombrables détails font de chaque situation un tableau.
On y parle de rapports parents-enfants, de traditions et du milieu juif de la capitale italienne.
Rome est présente partout dans ce livre qui est aussi une satire, sans être une caricature, de la société italienne et qui nous ramène, dans son dénouement final, à des thématiques bien actuelles.
Un excellent roman.

❤️❤️❤️❤️

Merci aux Éditions Leana Levi pour cet ouvrage.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *