La petite danseuse de quatorze ans

Résumé de l’éditeur
« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien  connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette  à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou 
Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son  âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà  un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les  années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, 
et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un  rêve pour elle, pas l’âge heureux de notre jeunesse. Elle a  été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur  en a eu assez de ses absences à répétition. C’est qu’elle avait  un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous  gagnés à l’Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa  famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou  des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. » 

Camille Laurens

Biographie de l’auteure
Romancière, essayiste, Camille Laurens a publié une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels Dans ces bras-là(prix Femina 2000) et  Celle que vous croyez (Gallimard, 2016). Elle est traduite dans plus de trente pays.

Camille Laurens suit les traces et reconstruit le puzzle de la vie de Marie, model d’Edgar Degas.
Cette petite danseuse nous entraîne dans les coulisses de l’Opera, une autre danseuse, la sœur de Marie eût davantage de chances qu’elle dans la vie mais, le model de la célèbre statuette, aura un peu plus de lumière aujourd’hui grâce à ce livre, livre qui retrace aussi l’histoire de l’œuvre, la statuette que nous connaissons toutes et tous.
Degas devait son intérêt pour la sculpture probablement à ses problèmes de vue qui ne lui permettaient plus de peindre efficacement.
L’accueil de La petite danseuse de 14 ans fut à sa première exposition un vrai désastre, le portrait dressé dans cet essai est aussi celui d’une époque qui se veut moderne mais ferme les yeux sur les conditions de tant de danseuses et models obligées à se prostituer pour survivre à Paris.
L’auteure nous fait entrevoir, dans son récit, une partie de
son histoire personnelle et familiale liée au monde parfois très dur de la dance.
Un livre à lire pour sortir de l’ombre cette jeune fille symbole de tous les noms oubliés des visages inoubliables.

 

 

 

 

 

 

 

❤️❤️❤️❤️

Éditions  Stock

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *