La petite danseuse de quatorze ans

Résumé de l’éditeur
« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien  connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette  à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou 
Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son  âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà  un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les  années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, 
et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un  rêve pour elle, pas l’âge heureux de notre jeunesse. Elle a  été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur  en a eu assez de ses absences à répétition. C’est qu’elle avait  un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous  gagnés à l’Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa  famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou  des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. » 

Camille Laurens

Biographie de l’auteure
Romancière, essayiste, Camille Laurens a publié une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels Dans ces bras-là(prix Femina 2000) et  Celle que vous croyez (Gallimard, 2016). Elle est traduite dans plus de trente pays.

Camille Laurens suit les traces et reconstruit le puzzle de la vie de Marie, model d’Edgar Degas.
Cette petite danseuse nous entraîne dans les coulisses de l’Opera, une autre danseuse, la sœur de Marie eût davantage de chances qu’elle dans la vie mais, le model de la célèbre statuette, aura un peu plus de lumière aujourd’hui grâce à ce livre, livre qui retrace aussi l’histoire de l’œuvre, la statuette que nous connaissons toutes et tous.
Degas devait son intérêt pour la sculpture probablement à ses problèmes de vue qui ne lui permettaient plus de peindre efficacement.
L’accueil de La petite danseuse de 14 ans fut à sa première exposition un vrai désastre, le portrait dressé dans cet essai est aussi celui d’une époque qui se veut moderne mais ferme les yeux sur les conditions de tant de danseuses et models obligées à se prostituer pour survivre à Paris.
L’auteure nous fait entrevoir, dans son récit, une partie de
son histoire personnelle et familiale liée au monde parfois très dur de la dance.
Un livre à lire pour sortir de l’ombre cette jeune fille symbole de tous les noms oubliés des visages inoubliables.
Continue reading

Karl Marx Homme du XIX siècle


Le commentaire vidéo de la semaine 
              ❤️❤️❤️❤️❤️

En librairie le 5 octobre.

Une biographie de Karl Marx complète et documentée se lit très bien et permet de découvrir Marx pas à pas avec ses points forts et ses faiblesses.

Merci aux Éditions Piranha

Zones de divergence

Quelle agréable surprise que la découverte de cet auteur!.
Un premier roman réussi et maîtrisé.
John Feffer est un spécialiste des relations internationales et son œuvre littéraire se trouve visiblement enrichie de ses expériences dues à son parcours personnel de recherche.
Une dystopie intelligente et sidérante.
Ce roman est aussi un essai sur notre présent et avenir, la comparaison avec « Talon de fer » est très appropriée.
L’histoire d’un homme, d’une famille est le moyen de parler d’un scénario bien sombre et hélas plausible pour l’ « à venir » de l’humanité et de la planète.
Il s’agit pour moi de bien plus qu’un coup de cœur 149 pages pour ce récit qu’il faut lire.
J’adore ce livre, et je n’y m’y attendais pas à ce point. Après cette lecture nous allons davantage faire attention à tous les Donald, ouragans et présidents.
Le résumé:
Il y a trente ans, en 2020, l’universitaire Julian West a publié un best-seller visionnaire, Zones de divergence, qui anticipait les catastrophes survenues depuis : le réchauffement climatique, la montée des nationalismes, la propagation du terrorisme islamiste, la fin de l’État-nation.
Désormais, l’Europe saturée de réfugiés s’est effondrée ; le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine se sont disloqués ; Washington a été détruit par l’ouragan « Donald » en 2022…
Au crépuscule de sa vie, le vieil homme qui veut saluer une dernière fois sa femme et ses trois enfants entame un tour du monde pour les retrouver. Depuis le fond de son lit, West traverse les cinq continents sous la forme d’un avatar numérique et ne peut que constater la triste réalité de ses prédictions les plus noires et dystopiques…

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Inculte

Et s’ils étaient tous fous?

Une lecture bien sympathique cette enquête de Christophe Bourseiller.
Des chapitres très concis dédiés à nos génies fous. Certains épisodes font sourire, d’autres sont plus amèrs.

Résumé:
Quel romancier promenait son homard en laisse dans les jardins publics parisiens ?
Quelle icône de Hollywood martyrisait ses enfants ?
Quel écrivain aimait par-dessus tout décapiter des rats dans des bordels ?
Quel musicien vivait dans un placard, entouré de dizaines de parapluies ?
Quel philosophe étrangla sa femme sans en avoir conscience ?
Franchement cinglé Van Gogh ?
Dangereusement azimuté Maupassant ?
Bon pour l’asile Kubrick ?

Dans une savoureuse galerie de portraits, Christophe Bourseiller dévoile la folie des génies.
Sous sa plume enlevée, ils apparaissent, saisis sur le vif, dans leurs excès quotidiens et leurs délires parfois meurtriers.

Paranoïaques, maniaques, fantasques, superstitieux ou redoutablement névrosés : un tour d’horizon des grands esprits qui ne tournaient pas rond.

Avec la participation involontaire de Blaise Pascal, Friedrich Nietzsche, Vincent Van Gogh, Marcel Proust, Virginia Woolf, Erik Satie, Salvador Dalí, Stanley Kubrick et bien d’autres !

❤️❤️❤️❤️

Éditions La librairie Vuibert

Le grand amour de la Pieuvre

Marie Berne nous plonge avec la protagoniste aquatique dans un récit poétique, un grand amour pour Jean Painlevé, cinéaste et biologiste fondateur du cinéma scientifique et auteur de « La Pieuvre » et « Les amours de la pieuvre »
Le texte magnifiquement écrit et son originalité font de ce roman une excellente découverte.
La pieuvre amoureuse est savante et sensible et nous accompagnons son histoire en la lisant.
Ce livre est aussi « un bel objet » illustré par François Ayroles avec des dessins au début et à la fin de l’ouvrage.
À lire, vous en serez conquis!

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions de L’Arbre Vengeur

Jérusalem

Un Super livre écrit par Alan Moore et traduit par Claro

Un Super livre

Je connais et suis Alan Moore depuis des années, j’apprécie son oeuvre, les BD qui sont devenues grand public et ses OVNI comme « Promethea » qui lui a donné la possibilité d’exprimer ses convictions et idées sur le sens de la magie, de l’art et de la métaphysique.

J’ai reçu la version originale de « Jérusalem » en tout début d’année comme cadeau d’anniversaire pour mes 41 ans.
Une lecture plus qu’appréciée, un livre magique,
Il est long mais au fil des pages c’est une joie qu’il le soit.
La hardcover de la version UK est un peu difficile à transporter et je suis ravie de l’édition VF proposée par les Éditions Inculte.

J’ai relu Jérusalem en entier en français et, je suis enchantée par la traduction faite par Claro,
Lisez son blog et vous découvrirez un excellent traducteur mais surtout un écrivain qui a su réinterpréter les différentes créations de l’auteur.

Jérusalem est un ouvrage à découvrir pour ses multiples facettes, ses personnages et ses mondes, le réel et l’imaginaire qui se mélangent.

Le plus grand défi à propos de Jérusalem est de résumer de quoi il s’agit. Si je devais vraiment le classer , je le définirais probablement d’un « réalisme fantastique. »

Ce livre n’est pas seulement un roman mais un véritable projet littéraire.

Malgré sa complexité considérable, Jérusalem est remarquablement accessible, ses concepts et ses thèses sont clairs et convaincants, pour les lecteurs désireux de lui donner l’attention qu’il mérite. Oui, cet ouvrage présente un récit puissant, Il est magnifiquement écrit, riche et amusant, même en décrivant la laideur des mondes qu’il traverse.

C’est une épopée qui change d’espace, de lieux et d’époques dans un rythme qui m’a fait regretter qu’il n’y ait que 1200 pages.

Northampton, la ville d’Alan Moore, devient sa ville sacrée. Ce livre est un magnifique édifice à lire aussi par un public éloigné des univers de Moore.

Je remercie les Éditions Inculte pour la découverte de la VF que, grâce à l’incroyable talent de Claro, je conseille aussi à celles et ceux qui auraient lu la VO.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Le Mystère Jérôme Bosch

Le Mystère Jérôme Bosch de Peter Dempf, qui sortira le 28 septembre est un vrai moment de bonheur.
Grâce à Ce livre on a l’impression d’être dans l’atelier du Maître, d’y entrevoir les mystères qui ont inspiré tant d’artistes et penseurs.
Le roman se déroule en parallèle à deux époques, 2013 et 1510.
Le protagoniste reste le « Jardin des délices », le merveilleux et énigmatique triptyque de Bosch.
Nous le retrouvons au moment de sa conception et lors d’un acte de vandalisme au Prado qui est en effet bien plus que ça …
C’est un thriller d’une plaisante érudition, très bien documenté.
Comme l’écrivaine brésilienne Nélida Pinon le dit    « pour expliquer le mystère Jérôme Bosch, nous devons inventer des mots ».
Dempf trouve les mots pour nous transporter au coeur de son enquête, il nous captive page après page et nous le suivons avec de plus en plus de passion.
En 2016 un excellent documentaire (disponible en DVD et VOD) avait le même titre que ce livre: « Le Mystère Jérôme Bosch », je vous en conseille la vision avant ou après la lecture du roman.
Courrez acheter ce livre!

Merci aux Éditions du Cherche Midi pour cette belle lecture.

❤️❤️❤️❤️❤️

Là où l’histoire se termine

J’ai commencé cette lecture en connaissant déjà l’auteur, passionné de littérature française et de Proust en particulier, ses romans précédents avaient déjà montré son talent.
Récompensé par le prix Strega en 2012, je retrouve Alessandro Piperno avec grand plaisir pour son « Là où l’histoire se termine ».
Tout commence avec le destin d’un famille et des familles qui croisent leurs chemins.
La narration précise et les innombrables détails font de chaque situation un tableau.
On y parle de rapports parents-enfants, de traditions et du milieu juif de la capitale italienne.
Rome est présente partout dans ce livre qui est aussi une satire, sans être une caricature, de la société italienne et qui nous ramène, dans son dénouement final, à des thématiques bien actuelles.
Un excellent roman.

❤️❤️❤️❤️

Merci aux Éditions Leana Levi pour cet ouvrage.

Les aventures de Ruben Jablonski

J’avais déjà lu Edgar Hilsenrath et apprécié sa plume et son humour mais pour son dernier livre, écrit bien plus tard que les autres, c’est le grand amour, de son enfance en Allemagne (cherchez les quelques lignes gscur Noël et le Père Noël…) nous passons à la séparation familiale, la Roumanie, la déportation puis la libération et le périple en Palestine et aux États Unis.
Tout est décrit avec des mots justes avec beaucoup de finesse et une forme de satire qui est propre à l’auteur.
C’est un livre que je conseille sans hésitation!

❤️❤️❤️❤️

Merci à son Éditeur Tripode!

 

La nuit des Béguines

Un livre, un roman historique qui fait partie des coups de cœur de cette rentrée.
Bien écrit, documenté, il faut le lire!

Dans le récit d’Aline Kiner nous retrouvons le Béguinage Royal à Paris à l’époque de Philippe le Bel, quand les persécutions envers les Templiers sont à l’apogée.
Nous suivons les histoires de femmes fortes et courageuses à travers les vies et les expériences de, parmi d’autres, Ysabel la guérisseuse, de Dame Ade, et de Maheut qui symbolise très bien le sort des femmes au Moyen Âge.
Un récit dense et intéressant qui démarre en 1310 et se termine en 1315.
Le Béguinage Royal, communauté de femmes laïque mais avec une forte empreinte religeuse si méconnue de nos jours est très bien décrite dans le roman et si vous avez envie d’approfondir une bibliographie à la fin du livre permettra de continuer le chemin tracé avec La nuit des Béguines.
Maintenant je vais relire pour la énième fois le Nom de la Rose pour poursuivre dans la plongée moyenâgeuse…

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Liana Levi