Une petite ville nazie

Dans Une petite ville nazie, réédité en français après une longue période d’absence dans nos librairies, l’historien William Allen décrypte la prise de pouvoir du parti nazi à l’échelle d’une petite ville.
Une vision glaçante de la radicalisation d’une cité.
Avec cette monographie extrêmement détaillée retraçant l’évolution de la petite ville de Thalburg (ce nom d’emprunt recouvre une localité de Basse-Saxe désormais identifiée), l’auteur apporte une contribution précieuse à la compréhension du phénomène nazi.
Le Guardian a dédié un très bel article à cet ouvrage juste après le Brexit.
Un livre atypique qui devrait être lu au lycée pour mieux comprendre comment une idéologie et des attitudes néfastes peuvent s’implanter petit à petit dans le quotidien, dans les gestes ordinaires d’une population qui accepte la banalité du mal.
Cet essai se lit comme un roman historique et il vous passionnera.

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Tallandier

Thérapie existentielle

Présentation de l’éditeur

Dans l’histoire de l’humanité, l’homme s’est toujours battu pour sa liberté. Pourtant, la liberté fait peur. Elle nous rend responsables de notre projet de vie, de nos choix et de nos actes. Il arrive qu’alors nous ayons l’impression que le sol se dérobe sous nos pieds. Et, si nous devons mourir, si nous constituons notre propre monde, si chacun de nous est seul dans un univers indifférent, quel sens a la vie ? Pourquoi vivons-nous ? Comment vivre ?
Liberté, solitude, absence de sens, mort sont au cœur de notre existence. Dans cet essai, Irvin Yalom convie Freud ou Spinoza, Tolstoï, Sartre ou Camus, pour nous aider, entre philosophie, littérature et psychothérapie, à penser ces grandes questions.

Biographie de l’auteur

Professeur émérite de psychiatrie à Stanford, Irvin Yalom est l’auteur, entre fiction, philosophie et psychothérapie, de nombreux essais, romans ou récits, best-sellers dans le monde entier, dont La Méthode Schopenhauer, Le Bourreau de l’amour, Le Jardin d’Épicure, En plein cœur de la nuit ou Le Problème Spinoza.

Mon avis

Je apprécie beaucoup Yalom pour ses romans et ce livre montre comme d’habitude ses qualités de divulgateur.
Il s’agit d’un essai que les psychiatres ou les étudiants apprécieront certainement mais il peut être lu par un public bien plus vaste.
Le retrouver finalement en poche après tant de temps classé parmi les œuvres introuvables est un grand bonheur.
Je ne peux que penser à Oliver Sacks en lisant cet ouvrage.
Philosophie et Psychanalyse pour explorer des thématiques communes comme la mort et la liberté vues en utilisant les deux prismes.
L’auteur pose des éléments, ouvre des portes sans jamais imposer sa vision, il la propose.
Plongez donc dans cette lecture!

❤️❤️❤️❤️

Livre de poche

Gauguin

Gauguin de David Haziot est une excellente biographie de l’artiste mais aussi le portrait de toute une époque, l’histoire des impressionnistes et des mouvements qui ont boulversé les canons de l’art.
Ce livre se lit comme un roman, il est prenant et passionnant.
Flora Tristan, grand mère de Gauguin, et sa mère Aline occupent les premiers chapitres de cette œuvre et sont indispensables pour cerner le monde et la famille du peintre des vahinés.
La rencontre avec sa femme danoise, l’époque faste de la bourse parisienne, la crise les ruptures, tout est décrit minutieusement et les anecdotes peu connues sont nombreuses.
Les relations avec les autres artistes sont très intéressantes et celle avec les frères van Gogh est présente à plusieurs reprises.
Le Grand Palais dédie une belle exposition à Gauguin, cette biographie peut être un moyen de s’y préparer ou tout simplement de découvrir cette vie peuplée de hauts et de bas. L’auteur vous plongera dans les périples d’un artiste singulier.
Je conseille ce livre.

❤️❤️❤️❤️❤️

Editions Fayard

Aliss

Résumé de l’éditeur:

Alice a dix-huit ans. Curieuse, intelligente et fonceuse, elle décide un jour de quitter sa province pour s’installer à Montréal. La métropole. La ville de tous les possibles.
À son arrivée, suite à une rencontre inattendue, Alice débarque dans un quartier peuplé d’excentriques. Comme Charles, mathématicien dandy et tourmenté ; Verrue, fumeur de joints et amateur de chansons populaires ; Andromaque, poétesse et tenancière d’un club de strip-tease un peu « spécial » ; ou les inquiétants Bone et Chair, fascinés par la torture.

Alice mord la vie à pleines dents, prête à tout pour entrer dans le mystérieux Palais, où les hôtes privilégiés de la Reine Rouge se réunissent pour laisser libre cours à leurs fantasmes les plus extravagants, ou les plus cruels…

Mon avis:

Cette Alice/Aliss de Patrick Senécal n’est pas une histoire pour enfants. Le récit revisité d’Alice au pays des merveilles se passe à Montréal, la jeune protagoniste se donne trois mois pour être autonome mais elle atterrira dans un quartier pas comme les autres…
Dans un lieu où une certaine Reine Rouge fait la loi.
Une descente en enfer décrite avec minutie.
Thriller, conte de méfaits, un livre qui ne peut que séduire.
La description des personnages est brillante et ce roman est, permettez moi de le dire clairement, complètement dingue!
L’extrême violence des situations que Aliss vit est décrite avec subtilité.
Si vous vous posez des questions sur Nietzsche, sachez que notre héroïne aussi, le philosophe accompagne Aliss tout au long de l’histoire.
Devenir une Surfemme quel défi!
Une très belle œuvre littéraire.

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Fleuve

ReMade – Tome 1

Présentation de l’éditeur:

Et si un virus devenait plus intelligent que vous ?

Un virus inconnu, incontrôlable et… capable de penser.
Un adolescent, Léo, qui n’a rien d’un héros.
La promesse de protéger, quoi qu’il arrive sa petite sœur Grace.
Et une seule solution : fuir, le plus loin, le plus vite possible…

Mon avis:

Ce livre pour jeunes lectrices et lecteurs est un roman saisissant qui nous tient en haleine pendant toute la narration.
Un thriller post-apocalyptique qui fait très peur à cause du réalisme cru qui sort de la plume de Alex Scarrow.
Léo et sa famille essayent d’échapper à un virus décidément pas comme les autres…
Le père du protagoniste, qui est resté aux Etats-Unis, essaye de prévenir son ex-femme et ses enfants à Londres mais le terrible pathogène se diffuse et tue à une vitesse incroyable.
Les émotions sont intermittentes et s’alternent en suivant ce récit: peine, crainte, angoisse mais aussi espoir…

À lire!

❤️❤️❤️❤️

Éditions Casterman

Le monarque de la vallée

Résumé de l’éditeur :

Cela fait deux ans qu’Ombre a quitté les Etats-Unis, et peut être n’y retournera-t-il jamais. Dans les Highlands écossais, là où le ciel est blanc et où on est éloigné de tout, les riches et les célèbres se rassemblent dans une vielle maison au coeur de la vallée. Quand un étrange docteur lui propose de travailler pour eux, Ombre ne peu qu’être intrigué. D’autant plus que d’étranges rêve le hantent
Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman est auteur de célèbres comics, scénariste et romancier. Lauréat de nombreux prix, il est lu dans le monde entier. Son roman culte American Gods adapté en série par Bryan Fuller et Michael Green est diffusée en 2017. Ses romans et nouvelles sont publiés en France au Diable vauvert.

Mon avis :

Cette toute récente édition nous propose un très beau livre, illustré dans le pur esprit Gaiman.
Je dois vous dire que j’apprécie énormément cet auteur. C’est tout simplement un magicien des mots, il vous plonge dans ses histoires avec grande habileté. Dans Le monarque dans la vallée on retrouve Ombre dans un château du fin fond de l’Ecosse, impliqué dans l’affrontement d’êtres mythiques.
Si vous avez lu Américain Goods vous allez reconnaître le héros et le suivrez dans une autre aventure du même univer mais, la nouvelle peut se lire indépendamment de la connaissance du roman.
Gaiman est particulièrement à l’aise avec les textes courts et si ce format vous plaît ce petit livre vous satisfera.

L’illustrateur Daniel Egnéus a réalisé ses exellents dessins aussi pour les autres livres qui, avec Le monarque de la vallée, font partie du « quatuor American Gods » avec le roman principal, Anansi Boys et Black Dog.

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions au Diable vauvert

Barnum: la nouvelle collection de livres de poche des éditions Inculte

Les Éditions Inculte proposent le 11 octobre une nouvelle collection de livres de poche: Barnum.
Pour le lancement quatre titres seront en librairie. J’ai pu les lire et je salue ce choix audacieux.

« Dans la tête des tueurs de masse » à été ma première lecture, j’ai apprécié cette anthologie violente et troublante, très utile pour sortir du sensationnel et analyser lucidement ces documents qui sont livrés à notre réflexion tels quels.
Une petite anecdote le livre a été aussi grandement apprécié par un lecteur imprévu :
un jeune étudiant en philosophie, qui l’a trouvé intéressant et adapté à sa recherche sur le bien et le mal et plus largement sur « l’âme humaine ».

« Paris est un Leurre » est ma deuxième lecture
Il raconte l’histoire pas très connue du projet de création d’un double de la ville de Paris pour tromper les aviateurs en cas d’attaque aérienne durant la guerre de 14-18. Ce petit livre se lit comme un roman et je le conseille aussi.

« Dériville » est un essai, un OVNI de Bruce Bégout, philosophe que l’avais déjà eu l’occasion de lire précédemment et qui ne m’a jamais déçue. Pendant cette lecture très agréable vous aurez le sentiment que une histoire philosophique de l’urbanisme dans la cité vous est contée.

« Après Delores » de Sarah Schulman la dernière de mes lectures et mon coup de cœur.

La présentation faite par l’éditeur:
« Parce que la belle Delores est partie avec une autre, une serveuse de l’East Village se balade avec un flingue et une furieuse envie de s’en servir. Commence alors une errance douloureuse et grinçante dans le New York de l’homosexualité feminine… Noir et violent comme un parfait polar, tendre et rose comme une histoire d’amour, il réussit le tour de force d’expulser les hommes d’une ville, d’un genre littéraire et de l’imaginaire du lecteur… Premier polar lesbien, cette fleur scandaleuse est bien autre chose qu’une curiosa, elle est une nouvelle et magistrale manière de décliner l’éternité de l’amour et de la douleur ». Patrick Raynal

Moi je vous dirais tout d’abord quelques mots sur l’auteure.
Sarah Schulman est née le 28 Juillet 1958 à New York , elle est historienne, écrit des nouvelles et des pièces de théâtre quand elle n’enseigne pas l’anglais à l’Université de New York. Publié par E. P. Dutton en 1988, After Delores a reçu un accueil favorable du New York Times et a été traduit en huit langues. En 1989 il a obtenu le prix « American Library Association Stonewall Book Award ».
Sarah Schulman est aussi militante engagée pour la cause LGBT.
« After Dolores » est un roman que je n’avais pas lu et je remercie l’Inculte pour cette découverte!
Trente ans se sont écoulés depuis l’écriture de ce polar qui se déroule dans les milieux lesbiens.
L’héroïne nous apparaît tout de suite très réaliste, en quête de quelque chose, errant dans les rues de New York et traînant son mal être d’inconnu en inconnu.
Dans ce livre j’ai eu l’impression, tout en suivant l’intrigue du polar, de plonger dans le New York de Keith Haring et de la douleur de toute une génération.
Courrez l’acheter!

Les livres de la collection sont très soignés et j’ai vraiment apprécié couvertures et présentation.

Longue vie et prospérité Barnum!

La petite danseuse de quatorze ans

Résumé de l’éditeur
« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien  connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette  à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou 
Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son  âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà  un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les  années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, 
et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un  rêve pour elle, pas l’âge heureux de notre jeunesse. Elle a  été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur  en a eu assez de ses absences à répétition. C’est qu’elle avait  un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous  gagnés à l’Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa  famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou  des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. » 

Camille Laurens

Biographie de l’auteure
Romancière, essayiste, Camille Laurens a publié une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels Dans ces bras-là(prix Femina 2000) et  Celle que vous croyez (Gallimard, 2016). Elle est traduite dans plus de trente pays.

Camille Laurens suit les traces et reconstruit le puzzle de la vie de Marie, model d’Edgar Degas.
Cette petite danseuse nous entraîne dans les coulisses de l’Opera, une autre danseuse, la sœur de Marie eût davantage de chances qu’elle dans la vie mais, le model de la célèbre statuette, aura un peu plus de lumière aujourd’hui grâce à ce livre, livre qui retrace aussi l’histoire de l’œuvre, la statuette que nous connaissons toutes et tous.
Degas devait son intérêt pour la sculpture probablement à ses problèmes de vue qui ne lui permettaient plus de peindre efficacement.
L’accueil de La petite danseuse de 14 ans fut à sa première exposition un vrai désastre, le portrait dressé dans cet essai est aussi celui d’une époque qui se veut moderne mais ferme les yeux sur les conditions de tant de danseuses et models obligées à se prostituer pour survivre à Paris.
L’auteure nous fait entrevoir, dans son récit, une partie de
son histoire personnelle et familiale liée au monde parfois très dur de la dance.
Un livre à lire pour sortir de l’ombre cette jeune fille symbole de tous les noms oubliés des visages inoubliables.
Continue reading

Karl Marx Homme du XIX siècle


Le commentaire vidéo de la semaine 
              ❤️❤️❤️❤️❤️

En librairie le 5 octobre.

Une biographie de Karl Marx complète et documentée se lit très bien et permet de découvrir Marx pas à pas avec ses points forts et ses faiblesses.

Merci aux Éditions Piranha