Tu t’appelais Maria Schneider

Une fois commencé ce livre vous ne pourrez plus le lâcher.

Tout y est décrit de manière sublime, l’auteure fait preuve de subtilité et grande délicatesse même dans les moments du récit « les plus durs » à raconter quand il faut parler de drogue, de descente aux enfers et de suicide.

La jeune cousine de Maria Schneider nous dévoile les jours de celle qui, après le célèbre film le Dernier Tango à Paris, a eu sa carrière et peut être sa vie bouleversée par le scandale que ce duo avec Marlon Brando a généré. 

L’histoire de Maria est le fil conducteur de l’ouvrage mais nous découvrons aussi la famille de l’actrice et plus dans le détail l’extraordinaire famille de Vanessa Schneider  ( Vanessa, joli prénom pour lequel, vous le découvrirez dans le livre, il a fallu lutter… ) 

La vie dans le HLM, la cité où tout se sait, cette grande cousine qui va et vient, un émouvant dossier rouge et la narration de l’évolution d’une famille qui voulait changer le monde.

Au fil des chapitres présent et passé s’alternent, l’histoire de Maria, ses rencontres et sa fin, celles et ceux qui sont restés et ceux qui ont de manière posthume ébauché des excuses bien trop tardives.

La une de libération en 2011 qui montre une photo tirée du film de Bertolucci, quelle déception.

Le dessin peut être trop vite abandonné par la jeune actrice quelle tristesse.

Ce voyage dans les époques est le roman d’une famille.

Madame Schneider, Vanessa, oui ce livre il fallait l’écrire et vous avez su trouver le ton juste pour le faire.

Sortie le 16 août !

❤️❤️❤️❤️❤️

Grasset et Fresquelle 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *