Isidore et les autres

Camille Bordas nous propose un tourbillonnant récit qui décrit la vie d’Isidore, âgé de 11 ans et cadet d’une fratrie de surdouées et surdoués.

Avec une façon d’écrire adaptée à l’âge mais aussi au milieu du protagoniste-narrateur ce livre est aussi attachant que profond, léger uniquement dans la forme.

Tout commence comme dans un ruisseau qui nous transporte avec douceur dans le fleuve pas si tranquille des interrogations de toute une famille.

C’est un crescendo qui accompagne deux années de la vie d’Isidore et des autres.

Une mystérieuse tache sur le canapé, Denise, Daphné doyenne de France, le Boucher, Rose, l’allemand, les livres, le Président, internet… : Tellement de choses qui nous font sourire, réfléchir, grandir.

Cette lecture évolue tout au long des pages, fait avancer le lecteur en citant Alexandra David-Néel « Sans peine et sans effort ».

Pour donner une idée que nous pouvons trouver dans cet ouvrage : l’amie suicidaire d’Isidore raconte, au moment de la mort de sa grand-mère, que sa mamie se sachant malade ne voulait pas commencer de nouveaux livres de peur de mourir avant d’en connaître la fin et donc elle ne relisait que les livres qu’elle avait aimé.

J’ai trouvé ça magnifique.

Isidore n’a pas sauté de classes alors que sa sœur Simone, à peine plus âgée que lui, se retrouvera vite en prépa à Paris rêvant d’intégrer l’ENS mais c’est bien ce petit garçon explorant la vie qui ouvrira par ses questions un dialogue avec une famille qui était anesthésié et avait bien besoin d’un autre point de vue surtout face aux difficultés bien réelles auxquelles la vie nous confronte.

Notre jeune protagoniste aime s’imaginer personnage des films qu’il aprecie et pour ce livre j’aurais adoré faire pareil et prolonger encore un peu l’histoire d’Isidore et de tous les autres car s’en détacher et se dire que c’est THE END est bien difficile.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Inculte

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *