Fragments de la consolation

Il était une fois Neil Armstrong, la première partie du récit est un résumé très poétique de la vie de l’astronaute qui a fait rêver toute une génération.
« Un Ulysse jamais revenu à Ithaque » belle définition donnée par l’auteur et qui se retrouve parfaitement dans les biographies et dans le film « First Man : Le Premier Homme sur la Lune », drame biographique dédié à Armstrong qui vient de sortir en France et sera encore plus intéressant à voir après la lecture de « Fragments de la consolation », ce petit livre de 114 pages intelligent et captivant est accompagné par les dessins de Juliette Lemontey qui sont parfaits pour les portraits en mots que l’œuvre de Stéphane Padovani illustre.
Notre astronaute se transforme en passeur pour conduire et supporter les âmes, ainsi commencent les fragments, les brèves histoires d’hommes et de femmes si différents et toutes et tous liés par les rêves, les envies les deceptions.
Ce roman me fait penser à Spoon River de
Edgar Lee Masters.
Une lecture agréable à conseiller.

Le Réalgar

❤️❤️❤️❤️

Merci à Babelio et à l’éditeur pour cette découverte !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *