Boy erased

Date de parution : 13/02/2019

Mot de l’éditeur :

Garrard a 19 ans lorsque ses parents découvrent son homosexualité. Problème : ce sont des chrétiens ultra-conservateurs. Pour eux, leur fils doit être « guéri ». Garrard est alors conduit dans un centre de « conversion », où des pasteurs le forcent à devenir un autre. Où la Bible fait loi. Où Harry Potter est un livre déviant, où il est interdit d`écouter Beethoven. Là-bas, malgré tout, Garrard trouvera l`amitié et la force d`être lui-même. Entre Pourquoi être heureux quand on peut-être normal ? de Jeanette Winterson et le roman puis film Call me by your name d’ André Aciman, Boy Erased est une plongée effrayante dans un univers intégriste ainsi qu`une immersion touchante dans les réflexions d`un jeune gay, et une magnifique histoire d`amour filial. Un récit littéraire nécessaire, acclamé et classé dans les meilleurs ouvrages, adapté en film avec Nicole Kidman et Xavier Dolan.

Notre avis :

Disons tout de suite que ce livre écrit avec le style d’un roman raconte une histoire réelle.

Le vrai voyage de Garrard, long et pénible mais grâce auquel il trouvera la force et la conscience nécessaires pour affirmer sa vraie nature et vaincre l’hypocrisie qui l’entoure tel est le récit que nous allons découvrir et suivre.

Au-delà de l’histoire terrifiante et de tout ce que Garrard Conley a dû endurer, il me semble utile d’arrêter le regard sur le substrat social américain dans lequel la LIA (Love in action) trouve un terrain fertile. 

Un horrible système qui pense devoir se protéger de ceux qui peuvent briser la tranquillité de la communauté . 

Une mentalité contagieuse et un effet de groupe qui empêche de faire un pas vers l’autre, de s’ouvrir à lui et apprendre à le connaître. 

Garrard Conley fait face à cette emprise et se pose donc des questions  :  comment concilier le fait de vouloir se consacrer à Dieu et de se faire dire que Dieu n’accepte pas ceux comme lui ?

Comment une personne peut-elle être obligée de s’effacer ?

Comment peut-on placer un individu, un fils, dans un mécanisme qui vise à détruire sa personnalité ?

Jared va dans la structure de de re-education voulue par ses parents (on y retrouve un contexte qui ressemble à une version fanatique et bigote de “Vol au-dessus d’un nid de coucou”)

D’abord prêt à suivre sans réagir les «leçons» imparties, il finira par trouver la force de s’opposer et d’imposer la vérité à ses parents.

L’auteur est donc bien sorti de l’influence de prétendues «théories réparatrices». Il vit aujourd’hui à Brooklyn, est heureux et marié avec un homme, il rencontre régulièrement des institutions et écoles pour expliquer ce que signifie grandir homosexual dans le sud des États-Unis.

Il travaille avec des jeunes gay pour leur apprendre à surmonter les traumatismes par l’écriture, Il a une relation qu’il décrit comme apaisée avec sa famille et son père.

Boy Erased est une ode à l’amour qui survit malgré tout.

Je vous le recommande vivement de lire ce livre qui mérite aussi une réflexion post lecture vue l’actualité de la thématique.

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis »
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY 

❤️❤️❤️❤️❤️

Autrement

Gerrard Conley
Le film
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *