L’Empreinte

Mot de l’éditeur :

Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable. 

Dans la lignée de séries documentaires comme Making a Murderer, ce récit au croisement du thriller, de l’autobiographie et du journalisme d’investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d’éminemment subjectif, la vérité étant toujours plus complexe et dérangeante que ce que l’on imagine. Aussi troublant que déchirant.

Notre avis :

Le livre d’Alexandria Marzano-Lesnevichûr  est certes l’histoire troublante d’un meurtre, mais le lecteur découvre vite que c’est beaucoup plus que cela. 

On pourrait, si une définition s’imposait, dire que c’est une biographie écrite dans un roman. C’est un récit douloureux et réfléchi d’un crime et de la façon dont il a affecté les personnes impliquées, mais il est question également de la façon dont cette histoire a changé la vie de l’auteure Alexandria Marzano-Lesnevich. 

L’auteure est la fille d’un avocat et, autant qu’elle s’en souvienne, elle se rappelle d’avoir été fascinée par la loi. 

À l’âge de vingt-cinq ans, elle a dû se rendre à la Nouvelle-Orléans pour lutter contre la peine de mort, en internant dans un cabinet d’avocats représentant des personnes accusées de meurtre.

L’auteure pensait que ses opinions étaient immuables, mais elle a ensuite rencontré Ricky Langley, qui risquait la peine de mort pour le meurtre de Jeremy Guillory, âgé de six ans. Jeremy était le fils d’une mère célibataire, Lorilei; qui était enceinte de son deuxième enfant lorsque Jeremy a disparu. Marzano-Lesnevich entremêle l’histoire de Lorilei et Jeremy, avec celle de Ricky Langley et celle de sa propre existence.

il s’agit d’un livre sur l’impact de nos actions passées sur le présent, sur les secrets de famille et sur la découverte que la vie n’est pas aussi claire que nous l’imaginons, les zones grises sont bien présentes.

Nos expériences définissent nos opinions façonnent notre présent et influencent notre avenir. 

Ce fascinant hybride littéraire est très subtil et soigné dans son écriture.

Je me réjouis de d’avoir lu cet ouvrage que je conseille pour son intelligence et son raffinement dans la façon de traiter des thématiques complexes.

❤️❤️❤️❤️❤️

Sonatine 

Alexandria Marzano-Lesnevichûr 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *