Après

Mot de l’éditeur :

Le choix d’une mère, la douleur d’une fille. « C’est votre mère.  » Dès que la porte s’est refermée. J’ai su à ce moment-là qu’Elayn était morte. Comment elle s’y était prise et pourquoi.

Biographie de l’auteur :

Nikki Gemmell vit en Australie. Ses romans sont traduits en vingt-deux langues. Après La Mariée mise à nu et Avec mon corps (Au diable vauvert), elle écrit avec la même émotion la mort et le souvenir de sa mère.

Notre avis :

J’apprécie Nikki Gemmell et ses livres chez ‘Au diable vauvert’ depuis quelques temps, ainsi, lorsque j’ai vu que son éditeur français venait de sortir un nouveau récit, je savais déjà que je voudrais le lire.

Le livre parle de l’auteure et de la relation avec sa maman, d’une fin prématurée par suicide, c’est presque une déchirante correspondante avec la mère décédée, souvenir et hommage à leur vie commune. Il est évidemment question de l’euthanasie: thématique importante qui est encore insuffisamment évoquée.

Le livre contient beaucoup de faits et de statistiques, d’opinions et d’options sur le sujet de la mort douce et assistée, la façon dont l’auteure compile tout ça est bouleversante, crue et nécessaire.

L’écriture dans le livre est singulière. Ce n’est pas une histoire classique, il y a un fil conducteur certes mais il s’agit plutôt d’un recueil de réflexions et l’écriture le reflète. Lent et calme, rapide et vibrant selon les moments et les sensations.

Un ensemble de pensées et de sentiments rassemblés. Parfois, les phrases ne finissent pas ou ne font qu’un mot. C’est ce qui fait également le charme du livre. En raison aussi de la façon dont il a été écrit, il vous frappe au cœur.

Ce texte va vous faire réfléchir et vous émouvoir, il est empreint de colère, d’amour inconditionnel et de passion.

Une lecture qui marque.

❤️❤️❤️❤️❤️

Au diable vauvert

L’auteure avec sa mère
Eliane Gemmel
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *