November Road

Mot de l’éditeur :

Sur une route perdue de l’Ouest américain, un homme roule à tombeau ouvert.

Cet homme, c’est Frank Guidry. À ses trousses, un tueur à gages mandaté par le mafieux Carlos Marcello, qui veut se débarrasser d’un témoin indésirable dans le crime du siècle : l’assassinat de JFK.

Guidry sait que la première règle, quand on est en cavale, est de ne pas s’arrêter. Et que la seconde est de ne compter que sur soi-même. Pourtant, lorsqu’il aperçoit, au bord de la route, une femme avec une voiture en panne, deux petites filles et un chien sur la banquette arrière, il y voit une proie facile. Et la couverture qui lui permettra de leurrer l’homme qui le traque.

Alors, Guidry prend le risque.

Il s’arrête.

Notre avis :

Carlos Marcello, responsable d’un important syndicat du crime à la Nouvelle-Orléans, est à l’origine de l’assassinat du président des États-Unis. Frank Guidry, l’un des meilleurs lieutenants de Marcello, mais Frank, sans le savoir, est devenu une partie intégrante du plan de assassinat de JFK, ce qui signifie qu’il est devenu cible, ce qui signifie que ses jours sont comptés car il représente le seul lien qui existe encore entre le caïd et le meurtre de Kennedy. Frank prend la route et rencontre Charlotte qui a des problèmes de voiture et se retrouve dans le même motel que notre fugitif qui se dit que le tueur à gages à ses trousses ne chercherait pas pas un homme voyageant avec une famille. Il propose donc à Charlotte et à ses enfants un voyage commun.

Parfait son plan, jusqu’à ce que Guidry réalise qu’il met cette jeune mère et ses enfants en danger, et que son cœur, auparavant endurci et capable de tout, supporte mal tout ça. 

Le couple passe plus de temps ensemble, Charlotte continue de faire confiance à Franck et lui il réfléchi à sa mortalité, au sens de la famille. Lou Berney avec ses mots rend parfaitement compte de l’ambiance qui s’instaure dans une atmosphère palpable d’inquiétude. L’autour parvient à capturer le temps dans un arrêt sur image parfait, en maintenant les personnages comme statistiques, jusqu’au moment où tout le monde prend place dans le puzzle de sa version de l’histoire de l’assassinat de JFK.

La lecture de ce récit est un vrai moment de plaisir. Le voyage on the road, les  enchevêtrements romantiques et les pensées profondes des protagonistes, qui atteignent chacun un tournant décisif de leur vies nous tiennent collés à ce livre.

Une nouvelle porte s’ouvre sur celle qui vient de se fermer, opposant le sentiment d’espoir au sentiment d’effroi. «À chaque décision, nous créons un nouvel avenir. Nous détruisons tous les autres futurs».

Ce livre est fascinant, plein de suspense et entraînant.

❤️❤️❤️❤️❤️

Harper Collins

Extrait
JFK est un film américain réalisé par Oliver Stone et sorti en 1991. Il est centré sur l’enquête autour des théories du complots sur l’assassinat de John F. Kennedy .
À la suite de l’assassinat de John F. Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963, le procureur de La Nouvelle-Orléans Jim Garrison remet en cause les conclusions du rapport de la Commission Warren et oriente son enquête vers la possibilité d’un complot. Ce film se fonde d’une part sur le livre de Jim Garrison, dans lequel il raconte son enquête, et d’autre part sur les investigations de Jim Marrs, journaliste américain indépendant.
À lire aussi
Excellente adaptation
Dallas 22/11/1963
Biopic avec une version plus traditionnelle de l’assassinat de JFK
Lou Berney
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *