L’École des soignantes

Mot de l’éditeur :

«Le Centre hospitalier holistique de Tourmens est un hôpital public. On y reçoit et on y soigne tout le monde, sans discrimination et avec bienveillance. Mais les préjugés envers son approche féministe et inclusive des soins et de l’enseignement sont tenaces. 

Depuis sa création, en 2024, les hommes qui s’enrôlent à l’École des soignantes du CHHT n’ont jamais été nombreux : l’année où j’ai commencé ma formation, j’étais l’un des rares inscrits. J’espère que nous ne serons pas les derniers. 

Je m’appelle Hannah Mitzvah. Aujourd’hui, 12 janvier 2039, je commence ma résidence. L’officiante de l’unité à laquelle je suis affecté se nomme Jean (« Djinn ») Atwood. C’est une figure légendaire de la santé des femmes. 

Je me demande ce qu’elle fait chez les folles.»

Biographie de l’auteur :

Martin Winckler, pseudonyme de Marc Zaffran, né le 22 février 1955 à Alger, est un médecin militant féministe français connu comme romancier et essayiste. Évoquant souvent la situation du système médical français, il est également critique de séries télévisées et traducteur. Il vit aujourd’hui à Montréal.

Notre avis :

Un roman qui émerveille, les histoires peuvent changer le monde, je veux y croire, j’aime imaginer que ce récit soit une graine qui, une fois plantée, fasse semer une autre façon de penser, un passerelle vers l’autre et vers des lieux des gestes qui accompagnent.

La manière dont l’auteur pénètre l’esprit des femmes et arrive à parler du sexe opposé est stupéfiante, pertinente et profonde.

Nous sommes en 2039, les personnages anciens et nouveaux travaillent dans le Centre Hospitalier publique que nous rêverions d’avoir mais tout n’est pas résolu : les lobbies pharmaceutiques subsistent encore et sans subventions externes pas de thérapies adaptées juste le minimum.

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Chœur des Femmes, précédent ouvrage de notre écrivain, pour découvrir et apprécier pleinement le nouveau roman de Winckler toutefois, vous en aurez peut-être envie de connaître l’évolution de Jean Atwood sagace personnage qui vous invitera dans son univers.

Dans nôtre réel de 2019 nous n’avons pas la société «Star Trek» où la fédération a éradiqué la pauvreté et tout le monde peut être aidé. Nous avons la société «Retour vers le futur» où Biff/Trump est vraiment devenu Président des États-Unis et a supprimé la « Obamacare ».

Chez nous dans la vielle Europe, en France malgré, une protection plus importante, les faibles, celles et ceux qui sortent de l’ordinaire ont de plus en plus de difficultés à trouver une place accessible et adaptée dans le système qui devrait pourtant les soulager.

Ce récit est un manifeste qui délie la parole des femmes, une déclaration pour des soins qui soient relations et non seulement actions.

Un roman qui est un enchantement.

L’École des soignantes, mérite plus que la note  habituelle de cinq cœurs comme appréciation maximale, ergo elle en obtient six.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Collection Fiction, P.O.L

Martin Winckler
Extrait
Extrait
Extrait
Louise Michel

Beverly Crusher médecin (Star Trek) 😉
Olivia de Lamberterie dans le Elle sur « L’École des soignantes »
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *