1793

Date de parution 04/04/2019

Mot de l’éditeur :

1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre au jour une sombre et terrible réalité.

Puissant, charnel, noir et fiévreux, 1793 évoque autant Le Parfum de Patrick Süskind que les thrillers de James Ellroy. Véritable phénomène d’édition dans les pays scandinaves, encensé par une critique dithyrambique, ce premier roman est un coup de maître. On n’a pas fini d’en entendre parler. 

Biographie de l’auteur :

Niklas Natt och Dag est né en 1979. L’histoire familiale de l’auteur est intimement liée à l’Histoire de Suède. Il est issu de la famille suédoise noble la plus ancienne qui ait survécu. Ses ancêtres furent responsables du meurtre du rebelle Engelbrekt en 1436. Ils dirigèrent l’armée qui céda la ville de Stockholm aux Danois en 1520. Sa famille fut contrainte à l’exil après avoir demandé l’abdication de Charles XIV en 1820.

Le nom de famille de l’auteur, Natt och Dag, peut se traduire littéralement par « Nuit et Jour ». L’origine de ce nom provient des armoiries familiales qui représentent un bouclier scindé horizontalement, en doré et en bleu.  

Quand il n’est pas en train de lire ou d’écrire, l’auteur s’adonne à une autre de ses passions, la musique. Il  joue de la guitare, de la mandoline, du violon ou encore du shakuhachi, une flûte en bambou japonaise.

Niklas Natt och Dag vit à Stockholm avec son épouse et leurs deux fils.

Notre avis : 

Étonnant ce livre, différent de ce que j’imaginais. J’aime la plume de Niklas Natt och Dag et j’apprécie tout autant l’intrigue.

J’ai été positivement surprise par la manière de gérer le mystère et les personnages qui apparaissent comme les pièces choisies pour former le complexe puzzle qui est ce roman. Des hommes et des femmes qui font face à leur destin, à leur condition. Le rapport au climat, aux intempéries et à la lumière est aussi important pour avoir une idée de la vie des protagonistes.

Le Stockholm de 1793 est très présent  dans le récit, dans cette fresque historique qui nous montre sans détours la trivialité de l’époque. La corruption est partout, Gustav III est assassiné en 1792, son fils vient monter sur le trône à l’âge de 13 ans et le régent n’est pas vraiment populaire, donc la Révolution française échauffe les esprits.1793 est également l’année de l’exécution de Mari-Antoinette, les nouvelles de France cheminent vers le nord et font peur aux monarchies en place.

Cardell et Winge, nos deux enquêteurs atypiques, suivront des pistes complexes et finiront par trouver leur chemin et volonté de justice dans cet univers dur et bouleversant.

Trame prenante et originale, final inattendu et remarquable, que demander de plus ?. Le peuple, au moins pendent cette lecture, va être satisfait ! Un premier livre intense et réussi pour cet auteur suédois à découvrir et suivre.

❤️❤️❤️❤️❤️

Sonatine

Niklas Natt och Dag
Extrait
Extrait
Gustave IV
Exécution Marie-Antoinette
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *