Il fallait que je vous le dise

Scénario et Dessin Aude Mermilliod

Parution le 24/04/2019

Mot de l’éditeur :

La rencontre de la dessinatrice Aude Mermilliod et du romancier Martin Winckler. Deux voix pour rompre le silence sur un sujet encore tabou, l’IVG.

Si elle donne le choix, l’IVG ne reste pas moins un évènement traumatique dans une vie de femme. Et d’autant plus douloureux qu’on le garde pour soi, qu’on ne sait pas dire l’ambivalence des sentiments et des représentations qui l’accompagnent. L’angoisse, la culpabilité, la solitude, la souffrance physique, l’impossibilité surtout de pouvoir partager son expérience. Avec ce livre, Aude Mermilliod rompt le silence, mêlant son témoignage de patiente à celui du médecin Martin Winckler. Leur deux parcours se rejoignent et se répondent dans un livre fort, nécessaire et apaisé.

Biographie de l’auteur :

Aude Mermilliod est une illustratrice, graphiste, rédactrice et auteure de bandes dessinées. Originaire de Lyon, cette véritable autodidacte quitte sa ville d’origine après le lycée pour poursuivre des études aux Beaux-Arts de Toulouse. Vivant à côté d’une librairie/galerie,elle découvre le 9e Art en se plongeant dans une incommensurable quantité d’albums divers et variés. En 2014, elle passe une année à Montréal dans un atelier où sont présentes les maisons d’éditions indépendantes québécoises Pow Pow et La Mauvaise Tête. Cela lui permet de travailler sur son projet Les Reflets Changeants, avec lequel elle gagne le Prix Raymond Leblanc de la jeune création en 2015. Il fallait que je vous le dise est son premier titre chez Casterman.

Notre avis :

Un roman graphique pour parler de l’IVG, dessins et textes sont au service de cette divulgation précieuse et originale.

Un échange, un dialogue soignée/soignant écrit avec les mots qui conviennent. Le médecin dans cette bande dessinée est bien connu et particulièrement emblématique, il s’agit de Martin Winckler qui a récemment publié l’excellent L’École des soignantes.

L’auteure a lu Le Chœur des femmes de Winckler, cela lui a fait du bien et a fait germer l’idée de cet ouvrage.

J’apprécie la douceur des dessins et la façon de présenter une thématique importante et sensible.

L’émotion est continue dans cette lecture qui est un trésor à partager.

Une exhortation au respect de la femme à lire et diffuser le plus possible.

❤️❤️❤️❤️❤️

Casterman

Aude Mermilliod
Extrait
Extrait
Extrait
Martin Winckler
Le Chœur des femmes
1974
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *