Célestopol

Mot de l’éditeur :

Célestopol, cité lunaire de l’empire de Russie, est la ville de toutes les magnificences et de toutes les démesures. Dominée par un duc lui-même extravagant, mégalomane et ambitieux, elle représente, face à une Terre en pleine décadence, le renouveau des arts et la pointe du progrès technologique. On y suit des habitants en quête d’émancipation, rebelles, insoumis – à l’image de la métropole –, qui portent en eux des colères intimes et des fêlures profondes.

Dans ce volume de fantasyd’influence steampunk, l’auteur nous livre un hommage décalé et ambitieux au romantisme slave.

Biographie de l’auteur :

Emmanuel Chastellière est un acteur reconnu du milieu de la fantasy. Rédacteur en chef du site elbakin.net et traducteur de nombreuses œuvres du genre, il a publié son premier roman, Le Village, en 2016 aux éditions de l’Instant et dernièrement L’Empire du Léopardaux éditions Critic.

Notre avis :

Nous partons de la Terre à la Lune avec les 15 nouvelles d’Emmanuel Chastellière qui nous conduisent à Célestopol protagoniste constante de ce livre. L’architecture, les automates omniprésents, la mégalopole bâtie par l’empire de Russie se dévoile un peu plus à la lecture de chaque nouvelle.

J’ai beaucoup aimé la façon d’écrire de l’auteur, ses personnages, sa créativité et son sens du détail. Des récits très visuels et suggestifs qui permettent une immersion totale dans la vie de cette cité et des créatures qui évoluent dans ses entrailles.

Les nouvelles sont indépendantes. Elles ont toutefois des personnages récurrents, le Duc Nikolaï qui dirige la ville et les deux mercenaires Arnrún et Wojtek bizarres comme il faut, elle est Islandaise, lui, possède le corps de l’ours qui l’a tué.

Avis très favorable pour ces contes qui nous font faire un petit pas vers l’astre qui illumine et envoûte nos nuits et un grand pas dans l’intrigant univers que l’auteur a créé.

J’ai particulièrement apprécié : Les Jardins de la Lune, Le Boudoir des Âmes et Tempus Fugit avec un clin d’œil à Oscar Wilde et son Portrait de Dorian Gray.

La Lune a un impact extrêmement important sur la Terre. Des marées à l’inclinaison de notre planète. Mais, au-delà des liens scientifiques, l’Homme a toujours été fasciné par notre satellite et toutes les civilisations, toutes les religions ont vénéré la Lune.

Cette œuvre est un autre chapitre des alunissages cinématographiques et littéraires qui vont de Jules Verne à Georges Meliès.

À lire et recommander.

🌕🌕🌕🌕🌛

Libretto

La lune
Emmanuel Chastellière
Extrait
Illustration livres de Jules Verne
Jules Verne
Georges Méliès – Le Voyage dans la Lune (1902)
Film sur Neil Armstrong
Exposition sur la Lune
Magnifique catalogue de l’expo
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *