Licorne

Mot de l’éditeur :

La vie de Maëla, vingt ans, s’écoule au rythme des réseaux sociaux. Quand elle ne s’ennuie pas sur les bancs de l’université ou à la caisse du supermarché qui l’emploie, elle passe l’essentiel de son temps dans un monde rêvé. Elle est fascinée en particulier par un rappeur qui joue de son succès pour créer une mystérieuse identité virtuelle, et se met en scène accompagné de son ours des Carpates, Baloo. 

À son tour, Maëla commence à espérer une existence offerte à la curiosité des autres, qui la tirerait de l’anonymat. Tout s’accélère le jour où, à sa grande surprise, elle remporte un concours sur les réseaux pour participer au prochain clip du rappeur. Alors que des milliers de nouveaux followers assaillent le compte de la jeune inconnue, sa vie bascule enfin. 

Ce tableau de la modernité virtuelle prend peu à peu l’aspect d’un cauchemar mélancolique sur lequel plane l’ombre gigantesque de l’ours des Carpates. Le récit flotte dans une ambiance crépusculaire, accentuée par une écriture sinueuse, moderne et envoûtante. Un roman à l’humour étrange et prenant, à la fois plein de poésie et de tristesse métaphysique.

Notre avis :

Ce premier roman de Nora Sandor nous raconte l’histoire de la jeune Maëla, étudiante bretonne qui s’imagine puissante influenceuse et que sa mère imagine institutrice.

Elle travaille dans un supermarché et rêve que ses photos, ses vidéos, ses posts soient aimés comme elle a besoin, désespérément besoin d’être aimée.

Instagram, YouTube, Facebook, WhatsApp et Snapchat sont son obsession tout comme les émoticônes licorne qu’elle utilise dans sa dévorante vie virtuelle.

Le rappeur Mowgli et son ours Baloo font partie de son univers et quand la célébrité poste une photo du compte de Maëla sur Instagram et annonce qu’il va tourner son prochain clip à Larmor les followers de notre protagoniste explosent.

Tout commence comme ça, la descente aux Enfers démarre, pour être à la hauteur et suivre cette voie elle acceptera de se perdre.

Avec Mowgli et Baloo la, jungle d’internet est dans ce livre, une satire du monde virtuel écrite de façon singulière et originale.

J’ai particulièrement apprécié le voyage de Maëlla à Paris et ses commentaires sur les couleurs des monuments qui lui apparaissent différentes par rapport aux photos sur Instagram.

Le récit est aussi une chronique des peurs bien réelles d’une génération, la critique du mode de vie de notre société et une ode à la Bretagne qui sera l’ancre de notre jeune protagoniste. Le Kouign-amann est également un protagoniste de cette histoire.

Je conseille la lecture de ce livre qui s’adresse, à mon avis, à un public bien plus large que celui que je pouvais imaginer en lisant uniquement le résumé. 

🦄🦄🦄🦄

Gallimard

Réseaux sociaux
Licorne
Larmor-Plage
Le Kouign-amann
Une autre version de Mowgli et Baloo
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *