L’imitation de Bartleby

Mot de l’éditeur :

Le 29 juillet 2010, à Zurich, Michèle Causse, théoricienne féministe et traductrice, a choisi de dénaître en mourant par suicide assisté le jour de son anniversaire. Se pourrait-il qu’existe un lien entre sa mort et celle du personnage du livre Bartleby le scribe qu’elle avait traduit en français ? Telle est la question qui travaille le narrateur, un étudiant en théologie qui commence à bien connaître les Evangiles, où il a lu cette phrase : Cherchez et vous trouverez.

Biographie de l’auteur :

Julien Battesti est né en 1985 à Ajaccio. L’imitation de Bartleby est son premier livre.

Notre avis :

Le titre de ce premier roman de Julien Battesti, L’imitation de Bartleby, fait référence au célèbre manuscrit l’Imitation de Jesus-Christ et au marquant personnage de Melville, nous allons, après avoir fait connaissance avec le narrateur, rapidement en comprendre les raisons. 

Celui qui nous accompagnera dans la traversée des pages de cet étonnant livre est un étudiant en théologie bloqué dans son appartement à cause d’un problème au dos survenu soudainement mais long à soigner.

Tout s’amplifie dans cette nouvelle vie de tortue sur le dos et la recherche d’un livre évoqué par une amie, le conduira, les voies de Google étant infinies, sur une toute autre piste : une vidéo de Michèle Causse, traductrice, ( entre autres de Primo Levi et de Herman Melville ) écrivaine, lesbienne et militante féministe. Elle avait choisi de mourir, le jour de son anniversaire, assistée par l’association Suisse Dignitas, à l’âge de 74 ans. Le film en streaming qui montre les derniers instants de Causse sera le point de départ,  pour le jeune théologien, d’un voyage dans l’œuvre de Melville, Bartleby le scribe, et une incursion dans la vie de l’iconoclaste Michèle Causse. À la recherche de la relation possible entre le commis aux écritures de Wall Street et le choix de decider le moment de sa mort opéré par Michèle Causse.

La traductrice ne trouvait plus «  The meaning of life » tout en étant en bonne santé.

Bartleby était, selon l’auteur, un Moise qui a perdu confiance en la vie, seul et mis à l’écart par la société.

Après les recherches et l’affirmation de sa vision, le protagoniste terminera son exploration à Zurich où il se rendait pour visiter l’association Dignitas.

Des sujets sensibles évoqués avec un language riche et un regard délicat.

❤️❤️❤️❤️❤️

Gallimard 

Julien Battesti
Extrait
Extrait
Extrait
Extrait
Michèle Causse
Le film Exit
Herman Melville
Bartleby et autres textes traduits par Michèle Causse
À lire aussi !
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *