Chroniques de Prydain, Tome 3 : Le Château de Llyr

Mot de l’éditeur :

Depuis la destruction du Chaudron noir, Taram et Eilonwy coulent des jours paisibles dans la ferme de Dallben. Mais le vieil enchanteur décide d’envoyer la princesse parfaire son éducation de « gente dame » à la cour royale de l’île de Mona. Accompagné du loyal Gurgi, Taram escorte la jeune fille jusqu’à Mona, sur le vaisseau de Rhun, jeune prince héritier jovial mais terriblement maladroit. 

Alors qu’il commence à prendre conscience de ses sentiments pour la princesse et envie la noble lignée de Rhun, Taram retrouve à Mona son vieux compagnon, le roi et barde Fflewdur Fflam, ainsi que le prince Gwydion, présent incognito au château. Ce dernier lui apprend que la princesse est sous la menace d’Achren, la sorcière maléfique qui l’a retenue prisonnière toute son enfance et convoite toujours ses pouvoirs d’ultime enchanteresse de Llyr. 

Biographie de l’auteur :

Né le 30 janvier 1924 en Pennsylvanie, Lloyd Alexander est l’un de ces auteurs américains aux vies multiples, l’incarnation de l’aventurier, qui dès l’âge de 15 ans, captivé par Dickens, la mythologie et les légendes arthuriennes, se rêvait déjà écrivain. Rarement vie aura été aussi comblée : employé de banque à Philadelphie, membre de l’armée américaine au Texas, puis au Maryland où il s’initie au parachutisme, combattant durant la Seconde Guerre mondiale au pays de Galles, où il découvre les châteaux et reconnaît « les visages de tous les récits de héros de [son] enfance », en Alsace-Lorraine et en Allemagne, espion en France, étudiant à la Sorbonne, traducteur, dessinateur de bandes dessinées, écrivain publicitaire, maquettiste, éditeur de magazines… Entre 1964 et 1968, il écrit sa célèbre pentalogie, Les Chroniques de Prydain, inspirée de sa rencontre avec le pays de Galles, qui lui vaut des prix importants. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages pour la jeunesse. Alexander n’aura de cesse de développer, à travers ses mondes enchantés, les thèmes de l’injustice et de la liberté.

Notre avis :

La princesse Eilonwy est envoyée sur l’île de Mona pour apprendre à devenir une vraie dame. Quoi que cela puisse signifier…

Eilonwy part à contrecœur et, à son insu, le roi et la reine de Mona ont des plans pour qu’elle épouse leur fils, le prince Ruhn, tandis que la méchante enchanteresse Achren complote pour la capturer. 

Les livres de cette saga deviennent de plus en plus amusants à suivre.

Celui-ci était très drôle et captivant.

Taram continue toujours sa progression, fil conducteur aussi des deux volumes précédents.

Avec le départ d’Eilonwy et la nouvelle d’une potentielle fiançailles avec le prince Ruhn, Taram voit enfin Eilonwy sous un jour différent et admet lentement ses sentiments pour elle. Bien qu’Eilonwy ne soit pas présente dans la plupart des chapitres, ce livre nous plonge dans son histoire et son héritage et c’est formidable d’en savoir plus sur elle. 

La beauté de ce récit se trouve également dans le contraste montré entre deux types différents de héros: Taram, qui est impulsif mais talentueux en tant que leader, même lorsqu’il fait des erreurs, et le prince Rhun, qui est maladroit et l’antithèse même d’un prince. Vous pouvez être un héros à plus d’un titre, apprend Taram, et le lecteur l’apprendra avec lui. Le prince Rhun n’a peut-être pas de compétence au combat, et ce n’est pas le genre de chef qu’une armée suivrait sans broncher, mais il a un cœur d’or. 

Tout comme les volumes précédents, le roman est à la fois agréable et rapide à lire donc le tome 4, qui est déjà disponible, nous attend !

Que vous soyez un enfant ou un adulte, vous tomberez amoureux de la série.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Editions Anne Carrière

Lloyd Alexander
La saga
La saga
Le château
Eilonwy
Le livre
tomes 3 et 4
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *