Et passe le souffle des dieux, ainsi était l’An Mil

Mot de l’éditeur:

Ainsi était l’An Mil.

An mil ! 

Deux mots lancés qui ressuscitent une époque envoûtante, Moyen Âge de tous les possibles. Avec le goût de l’aventure tracé sur du vélin ou brodé au fil de laine, à Bayeux. Avec des trahisons, des ambitions démesurées, une quête mystique. Avec un monde en plein changement, une société féodale qui invente des liens vigoureux : le vassal se dévoue à son suzerain par serment. 

Un homme pas comme les autres est né de cette Normandie riche de villes et de bonnes terres. Son nom ? Guillaume. Or le puissant seigneur d’Occident a un rêve : conquérir l’Angleterre et faire valoir ses droits au trône. Lever une flotte, débarquer sur le sol anglais, prendre ce qu’il estime lui revenir… 

Dans sa quête, il peut compter sur un appui inattendu : un garçon de seize ans intrépide et brave, Odon, qui, entouré de compagnons aux tempéraments forts, lui devient essentiel. C’est alors le commencement d’une folle chanson de geste, d’un roman foisonnant, d’une épopée prodigieuse : celle de guerriers bardés de fer, acharnés à vaincre, rusés, et puisant dans l’amour tous les courages, prêts à tout pour gagner. Même à affronter les détenteurs des secrets originels, capables de commander aux forces de la nature : les druides. Celui qui a dit Je veux peut-il gagner ?

Biographie de l’auteur:

Philippe Séguy, écrivain et journaliste, grand reporter au magazine Point de Vue, a déjà publié une vingtaine de romans historiques ou contemporains et des biographies. Il participe régulièrement à des émissions de télévision comme  » Secrets d’Histoire  » au côté de Stéphane Bern ou de radio avec Franck Ferrand.

Notre avis :

« Et passe le souffle des dieux » est le premier ouvrage de Philippe Séguy qu’il me soit donné de lire.

Je suis enthousiaste de cette découverte.

Un saut dans le temps littéraire nous propulse en Normandie chez Guillaume le Conquérant.

Ce texte alterne des chapitres qui se déroulent en Normandie et d’autres en Angleterre de 1064 à 1068.

Il est question de la conquête de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, victorieux à la Bataille d’Hastings en octobre 1066 mais aussi de la réalisation de la Tapisserie de Bayeux et de sa présentation en juin 1068 à Canterbury.

Passionnant ! Un des meilleurs romans historiques que j’ai lus. La découverte progressive des personnages et les conditions de vie moyenâgeuses sont dépeints de manière recherchée et captivante.

Les descriptions des lieux, des coutumes de l’époque sont riches en détails et l’atmosphère de la vie menée autour de l’An Mil est parfaitement rendue.

Mensonges et trahisons à découvrir page après page, Les Druides, soucieux de transmettre leurs coutumes, et Chrétiens s’affrontent.

Odon de Rhys, quinze ans, vrai protagoniste de ce récit livrera également une bataille intérieure pour progresser et trouver sa place.

Le style très imagé de l’auteur est très plaisant.

À lire absolument !

❤️❤️❤️❤️❤️

Plon

Philippe Séguy
Extrait
Guillaume
Tapisserie de Bayeux
Tapisserie de Bayeux
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *