FRIEDA – La Véritable Histoire de Lady Chatterley

Mot de l’éditeur :

Le destin d’une femme exceptionnelle. 

Une histoire d’amour qui est devenue synonyme de libération sexuelle.

En 1912, une jeune baronne allemande vivant à Nottingham commet l’irréparable : elle quitte son confortable foyer et ses trois adorables enfants pour vivre son amour. La décision de Frieda von Richthofen va donner naissance à l’un des plus grands scandales de son temps. 

Mais qu’est-ce qui peut pousser une femme à quitter ses enfants ? Quel amour peut être plus fort que celui d’une mère ? 

Inspiré d’une histoire vraie, Frieda raconte le parcours courageux de celle qui a inspiré l’œuvre de D.H. Lawrence et notamment le très sulfureux roman L’Amant de lady Chatterley. 

Il explore les sentiments et les émotions complexes qui traversent une femme qui se bat pour être à la fois libre et mère. Des questions qui résonnent encore aujourd’hui.

Biographie de l’auteur :

Annabel Abbs s’est imposée comme la nouvelle auteure anglaise de romans biographiques à succès. Son premier titre, The Joyce Girl, a été publié dans huit pays et a reçu le Impress Prize pour les nouveaux auteurs en 2015. Frieda est son deuxième roman.

Notre avis :

« L’Amant de Lady Chatterley » de David Herbert Lawrence imprimé à Florence en 1928, provoqua un scandale et ne sera publié en Grande Bretagne que trente ans après environ.

Trop scabreux et surtout coupable d’évoquer l’histoire d’amour entre un homme de la classe ouvrière et une aristocrate.

Dans “FRIEDA – La Véritable Histoire de Lady Chatterley”, Annabel Abbs nous offre un portrait émouvant de Frieda, fille de l’aristocrate allemand Baron von Richthofen, mariée au professeur d’anglais Ernest Weekley elle vit à Nottingham. Une visite de sa sœur la dérange et elle décide de se rendre en Allemagne, laissant ses trois enfants avec Ernest et la nounou. Nous sommes en 1907 et Munich est une ville pleine de nouvelles idées et d’amour libre, il semble donc inévitable pour Frieda de prendre un amant. Son expérience la réveille sexuellement et Otto Gross stimule également sa pensée intellectuelle de sorte que lorsqu’elle retourne en Angleterre, elle continue de lui écrire et rêve de leur temps ensemble. 

Tout commence ainsi…

J’avais déjà lu et apprécié en VO le premier roman de l’autrice : “The Joyce Girl” et mon ressenti très positif se confirme avec ce deuxième ouvrage.

Le livre est écrit en huit parties emmenant le lecteur d’Angleterre en Allemagne, en Italie et de retour à Londres tandis que l’épilogue se déroule en Italie en 1927 avec Lawrence travaillant sur “L’Amant de Lady Chatterley”

Très important à mes yeux le parcours de Frieda en tant que mère privée de ses droits et empêchée de rencontrer ses enfants, d’autres femmes à la même époque subissaient un destin similaire, je pense notamment à Annie Besant.

Les notes historiques, à la fin du livre, livrent des informations utiles sur les personnages et les livres de D. H. Lawrence. 

Ce roman est une excellente lecture autrice à suivre.

❤️❤️❤️❤️❤️

Hervé Choplin Éditions

Article à lire :

https://www.google.fr/amp/s/www.franceinter.fr/amp/livres/l-amant-de-lady-chatterley-ou-la-tendresse

Annabel Abbs
Extrait
Extrait
Film
Frieda
Frieda von Richthofen et D.H. Lawrence
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *