Sirènes

Mot de l’éditeur :

Dans un monde post-apocalyptique, dominé par les yakuzas, l’humanité s’éteint peu à peu, victime du cancer noir provoqué par les rayons d’un soleil maudit. Les riches vivent désormais sous terre, réfugiés dans les bunkers d’Underwater. Pour le bon plaisir de la yakuza, on élève des sirènes destinées à être consommées sous forme de viande de mer. Mais dans ce monde qui se divise désormais entre ceux qui meurent et ceux qui jouissent, Samuel, simple surveillant dans un bassin d’élevage, se laisse un jour tenter par le plus dangereux des plaisirs : il s’unit à une sirène femelle. Ainsi naît Mia, mi-sirène mi-humaine, une créature hybride porteuse peut-être, d’un nouvel espoir.

L’écriture puissante, cruelle et délicate de Laura Pugno fait surgir les questions de l’exploitation animale, de l’asservissement des femmes, de la frontière de plus en plus trouble entre l’humain et le non-humain.

Dans Sirènes, ce qui importe n’est plus la fin de l’humanité, mais de savoir si une nouvelle espèce consciente lui survivra.

L’univers littéraire de Laura Pugno est largement inspiré des univers post-apocalyptiques, du monde sauvage et des réflexions philosophiques sur le non-humain. Ces thèmes forts sont tissés dans une écriture d’une très grande délicatesse, mêlant avec grâce l’imaginaire, la sensualité et une maîtrise exceptionnelle du récit.

Biographie de l’auteur :

Laura Pugno, née à Rome en 1970, est romancière et poétesse, elle dirige, depuis 2015, l’Institut Culturel Italien de Madrid. Elle a été récompensée par plusieurs prix, dont le prestigieux « Premio Campiello Selezione Letterati » en 2017, il Frignano per la Narrativa, il Premio Dedalus, il Libro del Mare e il Premio Scrivere Cinema per la sceneggiatura.

Sirènes est son premier roman traduit en français.

Notre avis :

« Silènes » de Laura Pugno est un petit chef-d’œuvre. Court, intense, coriace. Dans un monde post-apocalyptique, où la lumière du soleil, source de vie, est devenue source de mort, une humanité dégradée poursuit un idéal de vie tordue. Dans un monde qui s’effondre, les véritables puissants sont les cadres exécutifs de la mafia japonaise, les Yakuza.

Les pauvres meurent en masse sous le rayonnement solaire, dévorés par le cancer noir. Les riches, en revanche, se retrouvent tiraillés entre la recherche d’un remède et le désir irrépressible de la nouvelle gourmandise culinaire, la viande de sirène.

Samuel est au centre de l’intrigue de Laura Pugno, endeuillé à cause de la perte de sa compagne, il travaille dans un bassin de sirènes et mettra au monde la première hybride : Mia.

Élevées dans des bassins pour finir dans une assiette ou pour être placées dans des bordels pour fortunés, les sirènes se dégradent à la même vitesse que ce qu’il reste de l’humanité. 

Nous trouvons dans ce texte des questionnements sur la survie de l’espèce, la régénération naturelle et le combat contre les instincts les plus sombres de la nature humaine.

L’ Homme avance dans une auto-dissolution imparable mais la nature avec ses processus souterrains inconnaissables jette les bases d’une renaissance de la vie.

Excellent premier roman.

❤️❤️❤️❤️❤️

Inculte-Dernière Marge

Laura Pugno
Extrait
Extrait
Extrait
Sirènes dans la mythologie grecque
Yakuza.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *