Chroniques de Prydain, Tome 4 : Taram chevalier errant

Mot de l’éditeur :

De retour à Caer Dallben en ayant laissé la princesse Eilonwy à la cour royale de Mona, Taram prend toute la mesure de son amour pour la princesse. Mais s’il a bien prouvé sa valeur en tant qu’homme, il souffre d’ignorer ses origines et est bien décidé à les découvrir afin de pouvoir demander la jeune fille en mariage. Accompagné du loyal Gurgi, Taram prend donc le chemin des marécages de Morva, afin d’y rencontrer Orddu, Orwen et Orgoch, les trois sorcières redoutables dont on dit qu’elles contrôlent le destin des hommes. Les trois enchanteresses lui dicteront d’aller consulter le Miroir de Llunet, dans les montagnes tout à l’est du pays. En chemin, Taram fera halte chez le roi Smoit où il retrouvera Fflewdur Fflam, puis fera de nombreuses rencontres, heureuses et malheureuses : un fermier au désespoir, un berger qui pourrait lui révéler le secret de sa naissance, et un sorcier immortel déterminé à anéantir les hommes.

Biographie de l’auteur :

Lloyd Alexander, né en 1924 à Philadelphie, rêve à quinze ans de devenir poète mais il lui faut bientôt travailler pour payer ses études. Après avoir servi la France pendant la guerre, il suit des cours à la Sorbonne avant de rentrer aux États-Unis avec son épouse parisienne. Il publie au début des années 60 ses premiers livres pour la jeunesse, contes et romans fantastiques qui lui valent des prix importants. Le Chaudron noir a été adapté à l’écran par les studios Disney, en 1985, sous le titre Taram et le Chaudron magique.

Notre avis :

Le quatrième tome des chroniques de Prydain : Taram chevalier errant est, comme l’écrit l’auteur,  “le plus héroïque de tous”

Avec l’intention de demander à la princesse Elionwy de l’épouser à son retour de sa formation sur l’île de Mona, Taram souhaite en savoir plus sur son héritage. N’ayant jamais connu ses parents, il nourrit un souhait secret d’avoir du sang noble dans les veines; c’est pourquoi il entreprend ce périple pour la découverte de son identité et pour trouver sa place dans le monde. Au cours de ses voyages, il apprend l’existence du mystérieux Miroir de Llunet, qui est censé montrer le vrai soi de quiconque le regarde. Avec cela comme objectif quelque peu vague, il part dans dans sa quête. Des seigneurs en guerre aux sorciers maléfiques, des mercenaires sans loi aux leçons de forge, de métier à tisser et de tour de potier – chaque expérience de vie le rapproche de celui qui il est vraiment. Au fil de l’histoire, Lloyd Alexander trouve également le temps, subtilement et judicieusement, d’ajouter des commentaires sur la condition humaine. Mais tout n’est pas sombre. Il y a beaucoup de place pour l’humour, l’émerveillement et l’espoir. Un autre aspect à noter est que Prydain est exploré plus en détail que dans les livres précédents.

Je pense que Taram découvre beaucoup plus qu’il ne le réalise et prépare le lecteur au grand final de la saga dans le cinquième livre que j’attends avec impatience.

Les premiers volumes sont disponibles et peuvent être un joli moment de partage adultes/ados.

Ne manquez pas cette série.

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Anne Carrière

Lloyd Alexander
Extrait
Extrait
Aide à la lecture
Prydain
Prydain
Illustration
La saga
Le tome 5 qui sortira le 30 octobre 2020
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *