Le maître et Marguerite Édition Inculte

Mot de l’éditeur :

Moscou, années 1930, le stalinisme est tout puissant, l’austérité ronge la vie et les âmes, les artistes sont devenus serviles et l’athéisme est proclamé par l’État. C’est dans ce contexte que le diable décide d’apparaître et de semer la pagaille bouleversant les notions de bien, de mal, de vrai, de faux, jusqu’à rendre fou ceux qu’il croise.

Chef-d’œuvre de la littérature russe, livre culte à travers le monde, Le Maître et Marguerite dénonce dans un rire féroce les pouvoirs autoritaires, les veules qui s’en accommodent, les artistes complaisants, l’absence imbécile de doute.

André Markowicz, qui en retraduisant les œuvres de Fiodor Dostoïevski leur a rendu toute leur force, s’attaque à un monument littéraire et nous restitue sa cruauté première, son souffle romanesque, son universalité.

Les traducteurs :

André Markowicz (qui, en retraduisant les oeuvres de Dostoïevski leur a rendu leur force) s’est attaqué en compagnie de Françoise Morvan à ce monument littéraire et nous restitue sa cruauté première, son style brut, son souffle, son humour, son universalité.

Biographie de l’auteur :

Mikhaïl Boulgakov, né en 1891, est mort en 1940, peu après avoir achevé son chef-d’œuvre, Le Maître et Marguerite, s’il fut incompris et méconnu de son vivant, il est aujourd’hui, presque trente ans après, salué par la Russie comme l’égal d’un Gogol, d’un Tchekhov ou d’un Dostoïevski.

Notre avis :

Ce livre de Boulgakov, est à mon avis , l’un des meilleurs au panthéon des romans. L’auteur nous offre un univers fantastique, où politique, religion, philosophie sont liés intimement, dans un mélange unique de haute volée. Un regard lucide sur l’humanité.

L’ouvrage présente trois intrigues qui sont toutes tissées ensemble à la fin. Tout d’abord, l’histoire d’un écrivain affamé de l’ère soviétique. Deuxièmement, l’histoire d’un chat noir de six pieds de haut doté de pouvoirs magiques qui se rend à Moscou Troisièmement, l’histoire de Ponce Pilate, comment Pilate a rencontré et affronté Jésus, et quel a été son destin en conséquence.

André Markowicz a donné une nouvelle traduction, vivante et remarquable des œuvres complètes de Dostoïevski et confirme, selon moi, son grand talent avec un style qui nous emporte.

Livre à lire, relire et à offrir!

Je recommande à tous ce chef-d’œuvre de Bulgakov dans cette nouvelle traduction.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Inculte-Dernière Marge

Boulgacov
Extrait
Extrait
Extrait


Film
Film Adjani
Pièce théâtrale
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *