L’EDITRICE

Mot de l’éditeur :

Un psychopathe assassine des fillettes à fréquence régulière, alors qu’un as de la PJ tente de résoudre des crimes non élucidés. Cherchant les recettes pour être éditée, une jeune provinciale à l’humour dévastateur décroche l’emploi de ses rêves dans une maison parisienne où sévit une directrice dont le management par la terreur ringardise tout diable s’habillant en Prada ! Humiliée par son conjoint, une mère de famille s’engage dans une liaison avec un auteur qu’elle n’a jamais rencontré. En quête d’un récit fort, une primo-romancière transcrit leur romance. Changera-t-elle le cours d’une histoire aussi insensée qu’improbable ? Quels liens relient ces héros anonymes ? Qui manipule qui ? Si entre réalité et fiction, la frontière est ténue, peut-on échapper aux fantômes tapis dans l’ombre de passés inavouables ? Jusqu’où ira-t-on pour publier un best-seller ?

Biographie de l’auteur :

Marc Gervais est criminologue de formation, ex-créateur international de jeux de société et spécialiste mondial de la compression des données numériques, ce romancier est encensé par les blogs littéraires.

Notre avis :

Il y a quelques mois je découvrais la plume de Marc Gervais grâce à son roman « La Fiancée du 11 septembre ».

Une révélation pour moi.

« L’Éditrice » dans ses 954 pages remplies de rebondissements confirme le talent et l’originalité de l’auteur.

L’intrigue (on devrait plutôt dire les intrigues…) fonctionne bien, avec son lot de rebondissements et de faux-semblants habilement distillés.

Le romancier joue avec nos nerfs.

Tout commence avec une présentation de quatre blogueuses littéraires, des personnalités différentes unies par l’amour des livres et par des rêves communs.

Nora, Romane, Emlie et Amélie ont été pour moi très agréables à suivre, dans les parcours de ces amoureuses de l’édition on retrouve beaucoup de faits et situations qui pourraient bien être réels.

Les autres personnages de l’histoire se dévoilent et prennent de l’ampleur au fil des pages.

Tout est bien dosé.

Le commissaire Kervadec et la Comtesse Bérangère de la Salle, sont parmi les protagonistes, mes préférés pour leur complexité et pour l’apport à l’histoire.

Je ne vous dirai rien de plus pour ne pas vous spoiler, sauf que la construction originale de ce roman et le scénario machiavélique nous transporte de surprise en surprise jusqu’à la fin du livre de manière magistrale. Cela n’est pas donné à tout le monde.

Lisez aussi les notes en bas de page même si vous connaissez les références, le travail de recherche est excellent.

Ce thriller est addictif je n’ai pas pu le lâcher et j’ai passé un très bon moment de lecture. 

Un récit passionnant que je conseille vivement.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

IGB Éditions 

Marc Gervais
Extrait
Extrait
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.