La dixième muse

Mot de l’éditeur :

Au cimetière du Père Lachaise, des racines ont engorgé les canalisations. Alors qu’il assiste aux travaux, Florent s’égare dans les allées silencieuses et découvre la tombe de Guillaume Apollinaire. En guise de souvenir, le jeune homme rapporte chez lui un mystérieux morceau de bois. Naît alors dans son cœur une passion dévorante pour le poète de la modernité. Entre rêveries, égarements et hallucinations vont défiler les muses du poète et les souvenirs d’une divinité oubliée : Florent doit-il accepter sa folie, ou croire en l’inconcevable ? Dans cet hommage à la poésie et à la nature, Alexandra Koszelyk nous entraîne dans une fable écologique, un conte gothique, une histoire d’amours. Et nous pose cette question : que reste-il de magique dans notre monde ?

Biographie de l’auteur :

Alexandra Koszelyk, née en 1976 à Caen en France, est écrivaine française. Elle est enseignante de français, latin et grec ancien. Elle vit et travaille en région parisienne.

Son premier roman À crier dans les ruines, a été publié en 2019 Aux Forges de Vulcain.

Notre avis :

J’ai découvert la plume d’Alexandra Koszelyk avec son magnifique premier roman À crier dans les ruines, la retrouver deux ans après est un vrai bonheur.

La dixième muse est un ouvrage d’une rare poésie.

Florent se retrouve face à la tombe d’Apollinaire au cimetière du Père-Lachaise, ce lieu si particulier qui accueille chaque année des millions de visiteurs et qui nous épate par ses étonnants jardins. Cet événement transforme un professeur d’allemand fraîchement agrégé, devant faire face au deuil de son père, en chercheur en quête d’informations sur Apollinaire et sa vie.

Le passé et le présent s’alternent, la réalité et une fantaisie recherchée et érudite nous transportent dans une fable splendide.

La nature est également très présente et le bruit des feuilles nous accompagne.

Quel talent ! un livre vraiment passionnant et envoutant qui nous fait presque toucher du doigt les personnages qui ont côtoyé le poète.

« Les scientifiques, comme les poètes, explorent les confins du monde et repoussent les limites du réel » dit l’autrice, les écrivains aussi. Un vrai plaisir de lecture. Je recommande vivement ce roman.

Je vous conseille si Apollinaire vous séduit de lire également :

APO le roman de Franck Balandier, Le Paris d’Apollinaire du même auteur aux Éditions Alexandrines.  Le vol de la Joconde de Dan Franck et pour les plus petits Virgule N° 127 Apollinaire le poète à découvrir.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Aux Forges de Vulcain

Alexandra Koszelyk
Extrait
Père – Lachaise
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.