Le silence des horizons

Mot de l’éditeur :

C’est l’histoire d’une course éperdue contre des passions impossibles. Un jeune homme tourmenté s’enfuit et rejoint un ami parti accompagner quelques touristes dans le Sahara. Parcourant l’immensité brûlante et les anciennes cités des sables, le héros tente de se délester des images qui le poursuivent : un premier amour déçu, le rictus affreux d’une femme qui l’a trop aimé, un père honni par la société – mais était-il vraiment coupable ? Seule la tendre attention des enfants, lorsque le soir venu il s’improvise conteur, console son errance. 

Tour à tour enquête policière, émouvante introspection, conte contemporain, ce roman nous emporte aux confins du désert, dans un décor majestueux. Portée par l’écriture singulière et poétique de Beyrouk, grand écrivain mauritanien, c’est aussi une ode à la beauté de la nature et à l’écoute des autres.

Biographie de l’auteur :

Beyrouk est né à Atar dans le Nord mauritanien. Auteur de romans et de nouvelles, il est aujourd’hui reconnu comme l’une des voix essentielles de la littérature de son pays. Il a également fondé le premier journal indépendant de Mauritanie et présidé la première association de presse indépendante. Aux éditions Elyzad sont parus notamment Le Tambour des larmes (2015 ; Elyzad poche, 2019), Prix Kourouma, Prix du Roman Métis des Lycéens, et Je suis seul (2018), Prix Ahmed Baba de la Littérature africaine.

Notre avis :

Le livre de Beyrouk romancier mauritanien, est une poésie sous forme de roman.

Les premières pages, plus contemplatives que la suite de l’histoire, nous conduisent dans la tête du protagoniste.

Nous vivons avec lui sa fuite et comprenons petit à petit les drames amoureux et les blessures profondes d’un homme qui écrit l’auteur : « Essaye de déchiffrer les rumeurs du silence”.

Le silence et l’introspection sont rompus par la mélodie des mots des contes que notre voyageur tourmenté raconte aux enfants d’autres voyageurs que son ami guide Sidi conduit de campement en campement et de ville en ville.

Un acte désespéré commis par Nadir, notre personnage principal, est le moyen d’étoffer le récit et de mener une réflexion sur le bien et le mal et sur les pulsions et actions qui en découlent.

Nous voudrions tous habiter une étoile mais la réalité nous ramène sur terre.

“Entre vérité et mensonge, il y a juste la largeur de quatre doigts.” dit un proverbe de Mauritanie. Nadir nous dévoile l’histoire de son père, les mensonges qui ont jalonné sa vie et la relation avec sa mère, il retrace tout ce qui a fait, à son avis , de lui un monstre.

Le désert, le Sahara, est omniprésent, la nature et la nature de l’homme s’expriment magnifiquement dans les mots de l’auteur.

Depuis le Sahara, Beyrouk raconte le monde.

J’ai une très forte envie de découvrir les précédents livres de l’écrivain.

Un beau roman que vous ne lâcherez pas.

❤️❤️❤️❤️❤️(❤️)

Elyzad

Beyrouk
Extrait
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.