Alectone – Edmond-Henri Crisinel – Éditions Allia 

Spread the love

Alectone est, une claque, un bijou, une pépite, une perle rare, ou en éliminant les lieux communs des critiques littéraires, une merveille littéraire. Je suis conquise par cette poésie en prose, par les mots assemblées, de sorte à rendre les phrases sublimes.

Le style me plaît, signifiant et signifié se rencontrant pour nous transmettre la joie d’une lecture qui nous sort de l’ordinaire tout en s’intéressant à un univers ordinaire.

Edmond-Henri Crisinel dessine avec talent le quotidien fou et vraisemblable d’un hôpital psychiatrique.

Mais qui est donc Alectone ? Alectone est le nom donné à la patiente dont les cris tenaient éveillé Samuel, toute la nuit, femme réelle et imaginée, qui provoque colère et compassion, résumé parfait de la portée  de cette œuvre déroutante d’une vérité cachée, enfermée et pourtant totalement universelle.

Peu de textes témoignent aussi bien de l’angoisse, ici le Spleen devient pathologie 

L’auteur résume en quelques page les Démons de Samuel, interné dans un hôpital psychiatrique. Enfermé entre  l’ombre et le silence, oscillant entre folie et vérité, attiré par les ténèbres de la folie comme issue au réel.

L’auteur explique ici sa propre souffrance, celle d’un artiste tourmenté. 

Edmond-Henri Crisinel, fit ses études à Lausanne, où il se distingue pour sa culture littéraire, musicale et artistique. Après une année de préceptorat à Zurich (1919), il est atteint d’une grave dépression qui nécessite plusieurs hospitalisations. 

L’auteur est marqué par la dure vie d’un patient trop alerte pour supporter et trop atteint pour sortir de cette maladie de l’âme qui le ronge.

Gay et Chrétien, ses tourments m’ont rappelé Keith Haring, issu aussi d’une impitoyable famille bigote.

J’ai adoré cette lecture, trop vite terminée, je ne connaissais pas Edmond-Henri Crisinel, maintenant je veux lire tous ces textes !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *