Là où l’histoire se termine

J’ai commencé cette lecture en connaissant déjà l’auteur, passionné de littérature française et de Proust en particulier, ses romans précédents avaient déjà montré son talent.
Récompensé par le prix Strega en 2012, je retrouve Alessandro Piperno avec grand plaisir pour son « Là où l’histoire se termine ».
Tout commence avec le destin d’un famille et des familles qui croisent leurs chemins.
La narration précise et les innombrables détails font de chaque situation un tableau.
On y parle de rapports parents-enfants, de traditions et du milieu juif de la capitale italienne.
Rome est présente partout dans ce livre qui est aussi une satire, sans être une caricature, de la société italienne et qui nous ramène, dans son dénouement final, à des thématiques bien actuelles.
Un excellent roman.

❤️❤️❤️❤️

Merci aux Éditions Leana Levi pour cet ouvrage.

Les aventures de Ruben Jablonski

J’avais déjà lu Edgar Hilsenrath et apprécié sa plume et son humour mais pour son dernier livre, écrit bien plus tard que les autres, c’est le grand amour, de son enfance en Allemagne (cherchez les quelques lignes gscur Noël et le Père Noël…) nous passons à la séparation familiale, la Roumanie, la déportation puis la libération et le périple en Palestine et aux États Unis.
Tout est décrit avec des mots justes avec beaucoup de finesse et une forme de satire qui est propre à l’auteur.
C’est un livre que je conseille sans hésitation!

❤️❤️❤️❤️

Merci à son Éditeur Tripode!

 

La nuit des Béguines

Un livre, un roman historique qui fait partie des coups de cœur de cette rentrée.
Bien écrit, documenté, il faut le lire!

Dans le récit d’Aline Kiner nous retrouvons le Béguinage Royal à Paris à l’époque de Philippe le Bel, quand les persécutions envers les Templiers sont à l’apogée.
Nous suivons les histoires de femmes fortes et courageuses à travers les vies et les expériences de, parmi d’autres, Ysabel la guérisseuse, de Dame Ade, et de Maheut qui symbolise très bien le sort des femmes au Moyen Âge.
Un récit dense et intéressant qui démarre en 1310 et se termine en 1315.
Le Béguinage Royal, communauté de femmes laïque mais avec une forte empreinte religeuse si méconnue de nos jours est très bien décrite dans le roman et si vous avez envie d’approfondir une bibliographie à la fin du livre permettra de continuer le chemin tracé avec La nuit des Béguines.
Maintenant je vais relire pour la énième fois le Nom de la Rose pour poursuivre dans la plongée moyenâgeuse…

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Liana Levi

Je suis ici pour vaincre la nuit

 

Marie Charrel nous entraîne dans cette biographie romancée qui est une double quête, celle de la narratrice sur ses origines et celle de la découverte de la vie de Yo Laur.
Tout commence par un petit tableau oublié, tout commence par l’envie de donner la voix, la parole à Yo Laur.
Le livre est structuré en trois parties: Paris, Alger et le camp de Ravensbrück oú la peintre terminera ses jours.
Yo Laur ne reste pas dans l’ombre de son père, peintre reconnu, elle mène ses combats et sa propre révolution c’est le fil conducteur de cette enquête, ce carnet de notes qui fait sortir la peintre du rôle de petit objet oublié et lui rend la lumière que l’artiste mérite.
Ce livre est très réussi, ses références culturelles et artistiques sont constantes.
J’ai été touchée tout au long du récit et émue par sa troisième partie qui décrit méticuleusement la vie dans ces lieux d’horreurs que le camps, tous les camps ont été.
Ce roman est une incitation à ne pas oublier.
Un livre qu’il faut faire connaître, une auteure d’un grand talent qui mérite, tout comme son œuvre une belle lumière.
J’inviterai mes amis professeurs à le proposer aussi.

❤️❤️❤️❤️❤️

Fleuve Éditions

Continue reading

Legende d’un dormeur éveillé

Le livre de Gaëlle Nohant est un véritable coup de cœur.

Une fois démarré on ne le lâche plus tant l’impression de visualiser des scènes est de plus en plus forte au fil des pages. Un film que nous visionnons tout au long de cette histoire.

Ce livre foisonne de détails historiques et de recits prenants que je n’avais pas envie de quitter une fois transportée dans la vie de Desnos! une plongée qui va de 1928 à 1945, les personnages secondaires sont les différents cercles de Desnos et, grâce à la romancière, nous nous retrouvons avec Breton ou aux Deux Magots avec Prévert d’une façon tout à fait naturelle.

L’engagement, la résistance, la mort tragique du Poète, chaque étape est décrite magistralement avec un travail de documentation exceptionnel sur la vie de Robert Desnos. Ce récit est doux et riche en symboles de cette étrange et foisonnante époque que le roman décrit et décrypte.

Le mélange avec des vers de Desnos est tout autant fascinant.

❤️❤️❤️❤️❤️

Éditions Héloïse d’Ormesson à lire et/ou offrir sans hésitation

Huit Montagnes

Huit Montagnes est un livre qui plaira aux amateur de récits classiques, de romans d’initiation.
L’histoire de Pietro et Bruno, un garçon qui vient de la ville, l’autre contrant de grandir vite dans un petit village du Monte Rosa.
Des itinéraires si diffrérents une amitié forte malgré la distance, ils se retrouvent chaque été.
La première partie de ce récit est dédié à cette rencontre mais, d’autres thématiques se développent rapidement comme les contradictions de l’homme et de la nature.
Ce livre est aussi l’histoire de deux familles différentes et certainement pas parfaites …
Les pères fragiles ou brutaux et les femmes silencieuses.
La montagne est la protagoniste absolue de ce roman, elle est le lieu où chacun trouve son identité, sa place.

Paolo Cognetti a remporté le prix Strega en Italie et son livre a tout pour plaire au public français.

❤️❤️❤️❣️

Le livre est publié par Stock

Une histoire des Abeilles

Un livre que j’ai lu sans interruption, il se lit facilement et j’ai immédiatement accroché.
Un roman original, une histoire captivante, le fil conducteur de ce récit, qui se déroule à trois époques différentes, est bien une histoire d’abeilles et nous y apprenons beaucoup sur l’apiculture, grâce au travail méticuleux de Maja Lunde, mais c’est aussi l’histoire de l’humanité, de l’avenir de notre planète.
Personnellement j’ai eu un coup de cœur pour Tao, femme courageuse, héroïne de la partie du livre du futur dystopique.
La description intense du caractère de tous les personnages est un vrai atout pour une narration sur différentes époques qui nous parle aussi de trois familles et de la transmission de ce qui nous est cher.
Un roman écologiste, d’une grande sensibilité.

❤❤❤❤ 🐝 

Presses de la Cité