Shogun, tome 1 – James Clavell – Éditions Callidor

Spread the love

Shōgun est un roman de James Clavell paru en 1975. C’est le premier roman de sa longue et intense saga asiatique.

Ce livre m’a surpris, de manière positive, car je ne m’attendais pas à l’aimer autant.  Dans Shōgun j’apprécie les protagonistes, les rôles secondaires intéressants, une politique incroyablement labyrinthique, des intrigants intelligents, une romance douce-amère, un bon rythme qui vacille rarement, des batailles, des évasions audacieuses, des scènes humoristiques et comiques, un moment et un lieu inhabituels pour un décor. Face à tout cela, les défauts ne sont que mineurs.

Je connais un peu l’histoire du Japon et même si  l’auteur a commis des erreurs, il ne faut pas oublier que c’est une saga épique romancée.

Mon évaluation de ce livre est basée sur des facteurs stylistiques et narratifs, c’est-à-dire l’histoire en elle-même..

Le récit est pour la plupart tellement rapide et si sinueux qu’il garde le lecteur intéressé jusqu’à la fin.

Je ne pouvais pas lâcher le livre et regarder les premiers épisodes de la superbe série 2024 de Disney + m’a vraiment plu.

Cette édition cartonnée, « hard cover » de Callidor est belle et bien réalisée.

Le style d’écriture est incroyable. Vous pouvez sentir les vagues, sentir les eaux salées, ressentir les émotion des personnages. 

Shōgun plonge les lecteurs dans l’époque tumultueuse du Japon de l’ère Edo, lorsque les samouraïs dominaient encore les champs de bataille et que les geishas étaient les confidentes des puissants.

Très recommandé et vivement le tome 2 et la suite de la série  !

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *